• Menu
  • Menu
Gorille Silver back

Trek aux gorilles dans la forêt de Bwindi

Dimanche 9 juin, 12h :

A la découverte des Silver Back

Après la merveilleuse rencontre avec le lion perché dans son arbre, on prend la route vers le sud. 4 à 5h de trajet nous attendent pour rejoindre la forêt impénétrable de Bwindi, où nous ferons un trek pour voir les gorilles des montagnes.
Les gorilles des montagnes sont une espèce menacée. Il n’en existe plus que 700, et on ne les trouve qu’à cet endroit dans le monde. Ils ne peuvent également pas être en zoo (de toute façon ce n’est pas leur place hein) car ils n’y survivent pas. Ils vivent donc dans cette immense forêt/jungle de Bwindi, ainsi que dans le parc National de Mgahinga, qui se trouve à la frontière de l’Ouganda, du Rwanda et de la République Démocratique du Congo.
Des treks sont donc possibles depuis ces 3 pays (même si on vous déconseille le Congo ^^). Les gorilles vivent en famille, les familles ont été nommées par les gardiens du parc. Il y a un mâle dominant dans chaque groupe. Leur particularité est qu’à l’âge adulte, le dos des mâles dominants change de couleur pour se teinter en argenté, d’où leur nom de Silver Back.
C’est donc une espèce rare, et menacée, qu’on a hâte de découvrir !
 

bwindi foret

Direction la forêt de Bwindi 

Le trajet est un peu long jusqu’au lodge, la route complètement abîmée. Mais les paysages sont à couper le souffle : des montagnes, des volcans, des plantations de thé à perte de vue, des lacs… Magnifique. On croise également de nombreux villages. Comme depuis le début du voyage, les enfants nous font des signes, nous appellent. Mais cette fois on entend plutôt : « Money ! Money ! Give me Money ! ». C’est une autre ambiance.
 
Lac Mutenda
 
On passe devant une représentation de danse traditionnelle, on s’arrête pour regarder. Une horde d’enfant se jette sur la voiture pour nous réclamer de l’argent. Nous ne restons pas longtemps, c’est dommage.
Nous arrivons enfin, en fin d’après midi, épuisés par la route, dans un superbe lodge (le plus beau depuis le début). Sur une petite péninsule au milieu d’un lac, le lac Mutenda, entouré des montagnes et des volcans. On peut y faire des tours en kayak, du paddle, on peut se baigner dans le lac… oui enfin une autre fois, il fait trop froid. Aller, au lit, demain réveil 5h30 pour aller voir les gorilles !
 

Lodge

Lundi 10 juin, 5h30

Préparation pour le trek

Ce matin on se lève un peu fatigués, mais pressés de faire le trek. Départ à 6h30 du lodge, on a environ 1h de route pour arriver au point de départ. On fait partie des premiers, on finit de s’habiller. Il ne fait pas très chaud, on est à environ 2300 mètres d’altitude.
Le guide nous rappelle de ne pas oublier les k-way, cette forêt n’est pas appelée « Rain Forest » pour rien. Petit à petit, les gens arrivent, on est plutôt nombreux.
8h : place au briefing. Le ranger nous explique que nous serons en petits groupes, chaque groupe ira voir une famille de gorille différente. Des traqueurs sont déjà sur place, pour repérer les familles avant notre arrivée. Certaines familles sont à 30 min de marche, d’autres beaucoup plus loin, et nous resterons 1h maximum avec les gorilles. Ensuite, il nous fait un rappel sur le fait que les gorilles des montagnes sont une espèce en danger, et que le parc œuvre pour leur survie. Enfin, il nous donne quelques mesures de sécurité, puis nous rejoignons notre petit groupe.
 
Foret Bwindi
 
Nous sommes avec deux autres couples du même âge que nous. Nous irons voir la famille Kahugye. Patrick nous explique qu’il s’agit de la plus grande famille de gorille du parc, et qu’il y a 3 Silver Back dans le groupe. Nous aurons environ 2h30 de marche pour les rejoindre. Un guide et deux Rangers nous accompagnent. Les dernières indications sont données, et on part.
 

Départ pour le trek

Dès les premières minutes on se rend compte que le rythme est soutenu. Le chemin est dégagé, un simple sentier de forêt, mais ça grimpe, et le guide ne traîne pas. Très vite, on a beaucoup moins froid ! On marche ainsi environ 45 minutes, puis le guide prend un « chemin » sur la gauche. En fait, on s’enfonce dans la jungle. La végétation est très haute et dense, le ranger de devant fait le chemin avec sa machette. On descend un peu (et on se dit que c’est pas bon signe, il va falloir remonter ^^). Puis on arrive sur un autre chemin : on marche plus facilement, mais toujours avec un bon rythme.
Puis on arrive à la dernière étape, une longue montée dans la végétation, toujours aussi dense. On avance lentement et difficilement, on se prend les pieds dans des plantes, on a chaud… Et on comprend mieux que The Impenetrable Forest porte bien son nom !
Tout à coup, on entend un… grognement de gorille (?), nous sommes proches ! On retrouve les traqueurs, et avant de nous mener aux gorilles, ils nous donnent les dernières indications : nous n’avons plus le droit de boire ou manger, nous devons faire le moins de bruit possible, ne pas utiliser le flash des appareils photo, etc. Et c’est parti…
 

La rencontre

Ils nous mènent directement à une famille de gorille au complet. Ils nous font le chemin, toujours avec leur machette, on s’avance au plus près (7mètres minimum).
Et ils sont là : un grand Silver Back, de dos, une femelle à ses côtés, et leurs 3 petits, dont un vraiment jeune… A croquer ! On a des étoiles dans les yeux, difficile d’espérer mieux pour une première rencontre. On reste plusieurs minutes à les regarder.
 
Gorilles
 
Les adultes nous ignorent, les enfants jouent. Le plus petit nous regarde plusieurs fois, curieux. Tout d’un coup il se met debout, et tape de ses poings sur son torse ! Comme pour imiter son père, où nous impressionner peut être ? Puis sa maman passe à côté de lui et s’éloigne, il lui saute sur le dos et s’accroche à elle. Les deux autres suivent, et le Silver Back continue de manger, imperturbable.
 
Gorilles
 

L’attaque 

Le guide nous demande de le suivre, on va contourner le Silver Back par la gauche, pour rejoindre la mère et les petits. Il part devant, un premier couple le suit. Nous sommes en train d’avancer, en file indienne, avec l’autre couple quand on voit des mouvements dans les feuillages à droite.
On s’arrête, espérant voir le gorille apparaître, quand le ranger de derrière nous s’écrie : « Step back ! Step back ! » On a à peine le temps de se reculer tous les 4 et se serrer les uns contre les autres, que le gorille sort du bosquet et charge, juste à l’endroit où nous étions ! On comprend vite que nous nous trouvions juste entre le gorille et sa famille, et qu’il n’a pas dû apprécier. C’était plus de l’intimidation qu’une véritable attaque, mais ça reste impressionnant !
 
Gorilles
Ils sont 6 donc si j’en mange 1 il en reste…
Puis continue notre chemin, et on retrouve le Silver Back quelques mètres plus loin. Il a la gentillesse de prendre la pose pour qu’on prenne quelques photos, non sans nous avoir lancé un regard noir avant. On le regarde depuis quelques minutes, en silence, quand on entend un bruissement.
 
Gorilles
 
Gorilles
 
Derrière nous, la femelle est en train de descendre d’un arbre, son petit toujours accroché sur le dos. Elle ne reste pas longtemps, juste le temps de passer au bosquet voisin.
Nous en profitons pour quitter le Silver Back, à la recherche d’autres gorilles.
 

Gorilles

Les rencontres

Très vite, on trouve de nouveaux gorilles, un peu éparpillés dans la forêt. Un jeune dans un coin, une femelle posée sur un tronc renversé, un autre accroché à un arbre,… tous en train de se faire un festin de feuilles et tiges. Ils nous regardent de temps en temps, mais ne semblent pas vraiment perturbés par notre présence. Mais nous n’abusons pas, et on continue notre route.
 
Gorilles
 
Gorilles
 
Finalement nous trouvons un 2e Silver Back, assis tranquillement au milieu des feuillages. Il nous jette également un regard, mais continue son repas tranquillement. Il mange à une vitesse impressionnante !
 
Gorilles
 
Mais l’heure passe vite, et est maintenant écoulée. On dit au revoir au Silver Back et aux traqueurs, et on s’éloigne des gorilles, pour faire une pause repas.
On s’installe dans un petit coin, on commence à manger. Avec Julien, on entend des bruissements pas loin. Puis on voit des hautes herbes bouger. On se tourne vers les Rangers, qui mangent un peu plus loin, ils n’ont pas l’air de s’inquiéter.
Les bruits sont de plus en plus près, on surveille quand même nos arrières… et un autre Silver Back apparaît, à quelques mètres, grimpant dans un arbre. Est-ce un nouveau, ou celui que nous venions de voir, impossible à dire. Mais on a un chouette spectacle pour terminer le repas.
 
Gorilles
 
On reprend ensuite la route pour revenir aux voitures. Le trajet du retour est plus rapide, non rentrons en 2h. On retrouve Patrick, et on prend directement la route pour rentrer au lodge. Au programme de la fin d’après midi : détente au coin du feu avec un thé 😊