• Menu
  • Menu
Chimpanzé Kibale

Trek aux Chimpanzés dans le parc national de Kibale

Vendredi 7 juin 2019

Forêt de Kibale – Trek aux Chimpanzés

Ce matin réveil très tôt pour le trek des chimpanzés.

Le temps de prendre le petit déjeuner, et Patrick nous amène au point de départ du trek. On y retrouve plusieurs personnes, et à 8h, petit briefing de la part d’un Ranger. Puis nous sommes séparés par groupe de 6, et chaque groupe part, accompagné d’un Ranger. Nous sommes avec Jennifer, ainsi que 4 autres touristes : 2 sud africains, 1 australienne et 1 américaine.

Kibale
Parc national de Kibale

Jennifer nous explique qu’il faut faire attention à ce que l’on entend pour trouver les chimpanzés. On peut entendre soit leur cris, soit lorsqu’ils sont à terre, ils donnent de grands coups dans les troncs d’arbre, ce qui s’entend à 2km. Après 15 minutes de marche environ, nous entendons les premiers coups de tronc d’arbre. Très vite nous sommes rejoint par d’autres groupes de personne. Nous sommes 24, plus les Rangers.
Quelques minutes après… surprise ! Un chimpanzé arrive sur la gauche, à moins de 10 mètres de nous. Il se pose sur une souche d’arbre, nous regarde, c’est un moment assez unique. Emma en a les larmes aux yeux… Jusqu’à ce que le reste du groupe, enfin des groupes, s’avance en masse, appareil photo en main, sur le chimpanzé, qui bien sûr, s’éloigne.

Kibale chimpanzés

Les Rangers nous disent de le suivre, le groupe s’exécute, jusqu’à ce que le singe grimpe dans un arbre. Nous sommes quelques uns à rester en retrait, un peu gênés par la situation.

Kibale chimpanzés

D’autres chimpanzés arrivent ensuite, chacun leur tour. À chaque fois, nous assistons à la même scène. De temps en temps, par chance, un chimpanzé passe près de nous, et nous avons quelques instants pour l’observer, magnifique dans son habitat naturel et tellement similaire à l’homme. Juste quelques instants, puis la horde de nos congénères se ramène, en toute discrétion…

Kibale chimpanzés

Au bout d’un moment, tous les chimpanzés sont montés dans les arbres, nous n’en voyons plus aucun au sol (tu m’étonnes). Nous restons de longues minutes à attendre, dans le plus grand silence (ou pas), que les singes redescendent. On a du mal à imaginer ce qui leur donnerait envie de descendre nous voir dans ce contexte. Du coup on essaie de s’éloigner un peu tous les deux, mais sans succès non plus, et puis, ça peut tout de même être dangereux. Au bout d’une heure environ, notre Ranger, Jennifer, nous propose de changer d’endroit (la bonne idée!). Tous les groupes se séparent à nouveau (2e bonne idée!) et nous revoilà à traverser la forêt à la recherche de chimpanzés.

Nous en trouvons deux, perchés en haut d’un arbre, l’un étant en train de nettoyer l’autre, enlevant les parasites un par un de ses poils. La encore, Jennifer nous propose d’attendre qu’ils descendent. Nous attendons de nouveau un bon moment, environ 30 minutes. Avec Julien on inspecte les alentours, on observe la nature, les bruits. Pendant ce temps nos collègues discutent toujours aussi discrètement. On a peu d’espoir de les voir descendre ces chimpanzés.
Finalement, Jennifer reçoit un appel, des chimpanzés ont été aperçus non loin de là où nous sommes. On part vite dans cette direction, et on trouve 4 chimpanzés, au pied d’un arbre, en train de se reposer. 

Kibale chimpanzés

L’un dort en position fœtale, un autre fait la toilette à un 3e. Le dernier se prélasse à côté, couché sur le dos, une jambe croisée sur l’autre, tel un Homme couché sur son transat en bord de mer. Magnifiques ! 
Nous restons de longues minutes à les observer, c’est un moment incroyable. 

Kibale chimpanzés

Nous sommes cependant encore une fois un peu déçus de la nature humaine. Les gens se poussent pour avoir la meilleure photo, veulent être toujours plus près, quitte à ne pas respecter l’animal et son espace vital. Mr SudAfricain s’approche et imite le macaque pendant que Mme SudAfricain le prend en photo, un Ranger lui demande de reculer, il recule… le torse. 

Kibale chimpanzés

Un instant je regarde la scène, et nous sommes les seuls à observer les chimpanzés de nos propres yeux. Tous les autres regardent à travers leur smartphone, sans en profiter réellement, et je trouve ça tellement triste et dommage.
Évidement nous avons pris également des photos, là n’est pas la question. Mais cela a duré 2 minutes sur les 15 que nous avons passé avec eux.

Kibale chimpanzés

Hormis cela, nous avons vraiment aimé partir à la recherche des chimpanzés, et surtout les voir en pleine nature, sur leur territoire, les approcher tout en sachant que nous ne sommes rien face à eux. Et on ne le répétera jamais assez, leur ressemblance avec l’humain est impressionnante, les mimiques, le comportement… peut être même sont-ils plus civilisés 😉

Kibale chimpanzés